Les TCC

Les thérapies cognitives et comportementales

Les Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC) sont issues des recherches en psychologie expérimentale, et constituent une application concrète de la psychologie scientifique. Elles constituent à la fois une théorie permettant d’expliquer les dysfonctionnements psychiques source de souffrance, et une méthode thérapeutique permettant de modifier ses dysfonctionnements.

Les TCC s’intéressent à l’interaction entre 3 domaines de notre fonctionnement :

  • les cognitions (notre discours intérieur, ce que nous pensons sur nous même, sur les autres et sur le monde)
  • les émotions (ce que nous ressentons)
  • nos comportements (comment nous agissons)

Et en outre, comment ces 3 dimensions interagissent elles-mêmes avec l’environnement.

schema-tcc

Une des spécificités des TCC est de se centrer sur l’ici et maintenant, et d’apporter des solutions concrètes aux problèmes actuels de la personne qui consulte. Toutefois, les difficultés présentes sont toujours analysées par le thérapeute et le patient, au regard de l’histoire de la personne, afin d’élaborer des hypothèses sur leur apparition et leur maintien.

Une autre particularité des TCC se situe dans son style relationnel : direct et collaboratif. Le patient, en association étroite avec le thérapeute, est actif, à la fois dans la démarche de compréhension de son fonctionnement psychique, et dans la démarche thérapeutique. Ainsi, les objectifs et les moyens psychothérapeutiques sont définis en collaboration avec le patient et le thérapeute.

Enfin, les TCC sont des thérapies de l’action, en effet, le patient est dans une démarche active où il réalise des exercices en séances et entre les RDV.  Ces exercices, élaborés conjointement entre patient et psychothérapeute, peuvent être de différentes natures:

  •  des exercices comportementaux qui visent un apprentissage de nouveaux comportements comme par exemple l’affirmation de soi ; les expositions (de manière progressive, à des situations anxiogènes) ou encore la réalisation d’activités plaisantes dans le cas de la dépression. Des exercices de relaxation permettent également l’apprentissage de la détente physique et psychologique.
  • des exercices cognitifs qui ciblent les pensées ou cognitions, dites dysfonctionnelles, et sources de souffrance pour le patient. Le travail thérapeutique permet d’une part de repérer ces pensées, puis de s’en distancier pour pouvoir les modifier, ou les remplacer par d’autres pensées moins douloureuses.
  • des exercices émotionnels qui développent l’acceptation et la conscience des différentes émotions pour apprendre à mieux les réguler.

L’efficacité des psychothérapies cognitivo-comportementales est prouvée scientifiquement. Les Thérapies Comportementales et Cognitives sont une spécialité qui nécessite une formation reconnue de deux à trois ans à la suite d’une formation universitaire initiale en psychologie ou en médecine.

Pour en savoir plus :
L’Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive
Rapport Inserm sur l’évaluation de 3 approches psycho-thérapeutiques